J'ai reçu mon Steamdeck

Rédigé par Tonton Ayo Aucun commentaire
Classé dans : linux, gaming, steamdeck Mots clés : steamdeck, linux,

Voila, il y a maintenant plus d’1 mois j'ai reçu le précieux, le Steamdeck que j'avais réservé dans les 2h après l'ouverture des précommandes. J'ai pas fait de post sur mon site tout de suite à son arrivé car j'avais la flemme j'ai voulu que la hype tombe pour être le plus objectif possible sur cette appareil.

La bête

Belle bestiole quand même, massive mais relativement confortable. Les boutons derrière me gène dans certains cas mais autrement rien a dire. L’écran est de la bonne taille, ni plus ni moins et fait le job. Coté colorimétrie j'ai rien a lui reproché et en même temps j’en est rien à foutre, on est la pour jouer et pas faire du photoshop. L'autonomie, comptez 2h max sur des gros jeux en FULL PATATE. Vous pouvez gratter en limitant la conso etc. mais honnêtement on perd vite en confort d'utilisation, déjà que la puissance de la machine est limité.
En connectique nous avons un port USB-C où on fait tout passé dedans (charge, video, usb etc... ), un port jack et un port carte SD.

Lien Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Steam_Deck

La patate

Coté puissance, les jeux 2D tournent majoritairement en 60fps sans bronché, aucun soucis de ce coté. Concernant les jeux 3D y'a matière à optimiser. L'exemple d'Elden Ring, en mettant les graphismes en moyen, en virant le flou cinétique on arrive a peut près a 40fps constant. Faut savoir que vu la résolution de 1280x800, les textures au max ne servent strictement à RIEN. J'ai pu comparé le rendu visuel sur plusieurs jeux et le constat est le même, mettre la qualité des graphismes au dessus de moyen n'a aucun intérêt dans la majorité des jeux, l’écran n'affiche pas assez de détails pour les appréciés.

Il y a beaucoup d'options d'optimisation mais celle qui a le plus d'effet est le FSR d'AMD. J'avoue que dans pas mal de cas c'est assez appréciable néanmoins on vois quand même la différence avec un rendu natif.

Le mode bureau

L'OS qui fait tourner le moulin est SteamOS, aujourd'hui basé sur une distrib Arch Linux. Les jeux natif Windows fonctionne grâce à une couche applicative "traductrice" nommé Proton. Celle-ci est dérivé de Wine et DXVK, bref je vous laisse faire vos propres recherches.
Du coup, cette console possède un mode bureau, propulsé par KDE. Autant le coté interface Steam est très agréable à utiliser, autant le coté mode bureau de KDE je trouve qu'il a été fini à la pisse. Déjà de base je suis pas fan de KDE (les gouts et les couleurs...) mais j'avais des plantage a la con qui n'arrive jamais sur d'autres distribs "propre", genre t'installe in flatpack et t'a Discover (gestionnaire d'appli) qui plante lors du listing des appli par la suite. La configuration pour la region du clavier faut faire ça en console (ou je suis passer a coté ...), pour la langue du systeme, uniquement anglophone ... bref pleins de petite choses qui font qu'a l'heur où j’écris ces lignes, c'est CACA.

En bref

Je doit avouer que je me suis procuré cette appareil plus pour la « hype » et pour avoir un nouveau jouet (qui coûte chère, et ma moitié me l’a bien fait comprendre…) plutôt que pour sont utilité. Pour quelqu'un comme moi qui est pas spécialement nomade (metro-boulot-dodo toussa) et qui est équipé de ce qu’il faut à la maison, cette appareil est complètement useless néanmoins jouer a Elden ring ou Cyberpunk dans sont lit est assez agréable. Pour ceux au contraire qui bougent beaucoup, c'est le top.
Cette console montre aussi quelque chose de très important et que je soutiens, il existe des alternatives viable à Microsoft Windows y compris pour les jeux.

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article