La Cave a Tonton - Grey hack, le jeu "realiste" où t'es un H4ck3r Und3rgr0unD.

Grey hack, le jeu "realiste" où t'es un H4ck3r Und3rgr0unD.

Par tontonayo le 29.08.21


Je vous présente mon jeu "coup de cœur" actuel, Grey Hack est un jeu où tu es un pirate informatique. Tu vas me dire "ça existe déjà !" Eh ben pas tout à fait. La différence avec Uplink, HackNet ou autre Hacker Evolution c'est que Grey Hack est pour moi beaucoup plus réaliste et carrément moins “ holywoodien ”, on est quasi sur du serious game…

Autre particularité du jeu, on peut jouer en solo sur un monde ouvert (ou plutôt “ réseau ouvert ”) ou en ligne, et quand je dis en ligne, je parle de MMO. Oui, tous les joueurs sur le même réseau à se faire des coups de crasse et autres filouteries (ou « coups de pute » dans le jargon).

Alors quand je dis MMO, la technique y est, en pratique les piques de joueurs sont de 40-50 joueurs en même temps. Faut dire que le jeu est quand même relativement “hard ” à prendre en main si on a aucune base technique en réseau, Linux, cli et scripting, et ça doit en calmer un paquet…

Au lancement du jeu

Quand j’ai lancé le jeu, j’avoue que j’ai eu un pincement au cœur. Le menu du jeu est un simili bios de carte mère MSI !



À l’heure ou j’écris ces lignes, il n’y a pas de son dans le jeu (WTF ?!?) mais honnêtement, il n’y en a pas besoin. La traduction FR peut être trouvé dans le workshop de steam.

In game 

Quand on arrive en jeu, on attaque direct a froid. Il n’y a pas Internet, il faut cracker un wifi. Et la… On doit utiliser Aircrack dans les règles de l’art (mais sans les inconvenants ^^ ), ça annonce direct la couleur. Je conseille d’ailleurs de suivre le tuto si vous vous sentez dépassé par les événements.
Mis à part la mise en bouche, nous nous retrouvons sur un semblant d’OS typé Linux avec une arborescence simplifié. On retrouve un explorateur web (interne au jeu), un bloc note, un client mail etc. et quelques outils certifié “ Tipiak ”.



On retrouve donc la possibilité de hack via du sniffing, social engineering, exploits, etc. Mais on a aussi la possibilité de “ louée ” des machines pour ne pas pirater ou accéder a un endroit directement avec sa machine, monté son propre réseau, heberger un ftp, un site web, tchat en ligne et si ça ne suffit pas, on peu codé !! OUI !!! En navigant un peu sur le web du jeu, j’ai trouvé plusieurs scripts/app pour faire du troc, des demandes entre pirates, un blackmarcket avec payement en BTC et on peut même le miner, voyez vous ça. Le minage est simulé bien entendu, on reste sur un jeu.



Et le clou du spectacle, on peut upgrader sa machine, on est sur du “ simple ” mais c’est toujours un petit plaisir de changer sa carte mere, ajouté de la ram ou changer de CPU. Oui, car tous ces composants ont de l’usure. Je me suis pris au jeu de miner avec ma machine et le pourcentage d’usure de mon CPU s’est mis à descendre plus rapidement que prévu.



Le jeu est en développement, en “ early access ”. Il est actuellement mis à jour régulièrement donc j’espère que celui-ci aura un support pendant encore un moment.

Ce que j’en dit

Moi qui suis passionné de réseau, serveur et hacks en tout genre, c’est le jeu quasi suprême pour moi. Ce jeu est a la fois un casse-tête complexe si on y connaît rien au hack et éducatif dans le domaine des réseaux et serveurs même si c’est vachement simplifié car je rappel qu’on reste sur un jeu.
Néanmoins, ce jeu ne plaira pas a tout le monde loin de là. Il est ciblé quand même pour une catégorie de personnes un minimum technique, passionné ou alors prêt a passer du temps devant leur machine pour se creuser la tête, mais finalement c’est ça qui est bon !