La Cave a Tonton - Linux au quotidien, où en est on? Mon avis.

Linux au quotidien, où en est on? Mon avis.

Par tontonayo le 20.08.21


Aujourd'hui, j'ai envie de faire un bilan sur l'utilisation de Linux au quotidien. Vous avez dû voir des milliers de vidéos ou d'articles à ce sujet, mais voici mon ressenti à moi, mon constat globalement et ma vision des choses. Déjà pour moi, l'informatique ne doit pas être une "corvée", un moment de souffrance. Je constate tous les jours professionnellement parlant des gens qui panique et angoisse a la moindre pensé de faire une simple manipulation sur leur PC. La majorité des personnes veulent du « simple », ils n’ont pas l’envie ni les compétences pour passer du temps devant leur ordinateur afin que celui-ci fonctionne comme ils le souhaitent.

Parmi ces personnes, certaines ont quand même conscience des problèmes d’hygiène numérique, de vie privée et de toute autre problématique du a l’utilisation de l’informatique et d’Internet. Ces personnes survol donc voire même se renseigne plus en profondeur sur Linux, mais sont vite rebuté par là soit disant complexité de son utilisation, mais ça, c’était il y a +10ans. Aujourd’hui, a utilisation simple (internet, mail, vidéo …) certaines distribution Linux sont aussi simples voir plus que la même utilisation sous Windows

Ubuntu

Cette distribution est apparue fin 2004, fondée par Mark Shuttleworth et maintenue par Canonical a pour objectif d’être facile d’utilisation. Quoi qu’on en dise malgré ses avantages et ses défauts, c’est pour moi la distribution qui a le plus démocratisé Linux dans le temps. Aujourd’hui encore, la communauté d’utilisateur Ubuntu est la plus grande et beaucoup d’autre distribution s’en servent de base. L’installation est simple et on retrouve de base tout le nécessaire pour utiliser son ordinateur simplement ( navigateur, suite bureautique, éditeur d’image, etc.) et si il manque quelque chose, vous trouvez souvent ce qui manque facilement dans le magasin d’application « Ubuntu Software ».

Dans 95 % des cas environ, de l’installation à l’utilisation et dans l’installation de programmes supplémentaires, vous n’avez pas besoin d’utiliser de ligne de commande. Les seuls moments ou vous avez potentiellement l’obligation de le faire, c’est si vous avez du matériel exotique et qu’il faut mettre « la main dans le cambouis ».

Pour toutes ces raisons-là, c’est la distribution que je conseille a tout ceux qui veulent sauter le pas pour changer de système d’exploitation sur leur machine, c’est une distribution simple et très utilisé et donc il n’y a aucun souci pour trouver de la documentation ou de l’aide en français.

Création audio, vidéo et 3D

Pour de la création audio et vidéo simple voir un peu plus avancer, il existe des outils performants sous Linux néanmoins on va pas se le caché, on n'est pas au niveau des outils sous Windows ou OSX même si certains peuvent donner des résultats très avancés. Je ne suis pas assez spécialisé dans ce sujet, je n’approfondirais pas plus.

Wine

Si jamais on ne trouve pas son bonheur dans les logiciels existant sous Linux, il existe une parade qui permet aux logiciels natifs Windows de fonctionné sous Linux. Aujourd’hui, cette surcouche logicielle fait tourner la plupart des softs avec peu de « perte » de performances. On arrive donc à pourvoir utilisé Photoshop, Microsoft Office et autres logiciels sous Linux.

Les Jeux

Ah, là, nous touchons un gros morceau. Grâce au travaux de Philip Rebohle (doitsujin avec DXVK) et de l’éditeur Valve (avec Proton), Linux peut maintenant depuis 2 ou 3 ans faire fonctionner convenablement des jeux natif Windows. Même si Valve a énormément simplifié la procédure pour le bon fonctionnement de ces jeux (Steamplay via Steam) il reste quand même certaines barrières comme les jeux non-steam ou les jeux sur d’autres plateformes, les anti-cheats et j’en passe. Des outils existent et se bonifient avec le temps (Lutris par exemple) mais reste néanmoins obscure et incompréhensible pour des personnes avec peu de bagages technique.

En pratique, les jeux qui fonctionnent « out of box » sous Linux ne sont pas monnaie courante, beaucoup nécessite un petit bidouillage ou de « gros travaux ».

Le SteamDeck

 

C’est la « console » portative attendue pour fin décembre pour ceux qui ont pré commandé en premier. Celle-ci fonctionne sous Linux (Arch) et fera tourner tous les jeux du catalogue Steam via SteamPlay (Proton), c’est ce qu’annonce Valve.
Il reste énormément de travail pour que cette possibilité soit réalisable, ne serait-ce que pour les anti-cheats, mais cela semble bien parti.

J’entends beaucoup dire que cette console va énormément développer le jeu sous Linux, et même l’utilisation de Linux au quotidien, je n'y crois pas énormément. Statistiquement oui, les chiffres statistiques de Steam vont forcément augmenter sur les utilisateurs Linux, mais au-delà de ça, cela reste que des chiffres. Un utilisateur lambda d’un appareil ce contre-fou de comment et avec quoi fonctionne la machine, il veut jouer, point. Une minorité vont s’intéresser en détail mais je pense pas que ce soit un monde fou. En soit, c’est comme si on comptait dans les chiffres tous les utilisateurs Android...

Du côté des jeu qui fonctionnerons sous Linux, oui, car Valve va faire l’effort du support derrière, peut être un peu les éditeurs de jeu mais sans plus. De se coté là, il faudra une « explosion » de gens qui souhaite un SteamDeck pour vraiment sentir un changement et que les editeurs prennent vraiment en compte les utilisateurs de Linux, wait and see.

Sécurité

Linux est statistiquement moins vulnérable aux problèmes de sécurité. La première raison est une gestion des droits utilisateur plus strict de base qu’un autre système (donc les logiciels malveillants ne se lanceront pas forcément a l’insu de l’utilisateur). Les autres raisons sont que le noyau est opensource donc tout le monde peut corriger si il y a un problème et enfin il est encore aujourd’hui très peu utilisé chez l’utilisateur lambda donc les personnes mal intentionné se penche moins dessus.
Après, même si Linux est mieux de se coté là, l’utilisateur doit quand même prendre ses dispositions et avoir un peu de bon sens, peut importe l’OS.

En conclusion

L’utilisation de Linux au quotidien est viable pour quelqu'un d’absolument pas à l’aise avec l’informatique et pour un usage simple. L’utilisation devient un peu technique lorsque l’on en a une utilisation « avancée » et plus l’utilisation sera exotique, plus la complexité d’utilisation augmentera. Ceci dit c’est un peu pareil pour les autres OS néanmoins sur les autres OS, les logiciels complexes sont certifié fonctionner sur leurs OS et ont un support utilisateur viable ce qui manque cruellement encore sous Linux pour les particuliers qui sont souvent la main dans le cambouis pour souvent pas grand-chose. Certes il y a des forums et des wiki bien fournis mais malheureusement, ça ne fait pas tout.

Si on me demande, je conseillerai l’installation de Linux/Ubuntu dans la majorité des cas. La personne pouvant me demander conseil et aide en cas de souci. Bien sûr avant de sauté le pas il y a des vérifications à faire (Compatibilité etc. …) et des distributions « live » peuvent permettre d’essayer avant d’installer pour voir si tout fonctionne correctement.

Qu'en pensez vous ?